Intégrer un Groupe Whatsapp Telegram

Responsable de composante 4 du projet Unis pour la Paix et la Sécurité en RDC (H/F) 51 vues

Description de la mission

Sous la responsabilité et le pilotage du/de la Chef.fe de projet et du siège d’Expertise France (Département Paix, Stabilité et Sécurité, pôle Renforcement des Forces de Défense et de Sécurité), le/la Responsable de composante est chargé.e d’assurer et de superviser, en lien avec les équipes du projet sur place, la mise en œuvre de la composante 4 du projet Unis pour la Paix et la Sécurité dans l’ensemble des activités qui la compose.

Le/la Responsable de composante détient la responsabilité de gérer les activités relatives à la mise en œuvre de sa composante au quotidien et doit s’assurer que le projet livre les produits requis en respectant les tolérances.

Description du projet ou contexte

Le projet Unis pour la Paix et la Sécurité s’inscrit dans le cadre du Programme indicatif multi-annuel (PIM) de l’Union européenne (UE) 2021-2027 pour la République démocratique du Congo (RDC) et plus particulièrement dans son domaine prioritaire relatif au renforcement de la gouvernance, de la paix et de la sécurité.

Par cette action, l’UE entend soutenir l’État de la RDC dans la réforme de son système de défense et de sécurité, particulièrement dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. S’inscrivant pleinement dans le cadre du nexus sécurité-développement, l’objectif global du projet est de contribuer au renforcement de la gouvernance et de l’État de droit, de lutter contre l’impunité et la corruption et de promouvoir une paix juste et durable en RDC en assistant les autorités civiles et militaires congolaises dans la conception et la conduite du processus de réforme de la sécurité, notamment en matière d’administration et de gestion.

Le projet Unis pour la Paix et la Sécurité se décline en quatre (4) composantes :

  • Accompagner la mise en œuvre de la réforme des Armées (1) ;
  • Appuyer la modernisation de l’administration de la Défense (2) ;
  • Renforcer la redevabilité et le lien de confiance entre les forces armées et la population (3) ;
  • Renforcer les capacités de l’armée à soutenir et à protéger les populations civiles des zones de conflits dans les provinces du Nord Kivu et de l’Ituri (4).

Gouvernance du projet :

Le projet Unis pour la Paix et la Sécurité est mis en œuvre conjointement par Expertise France et l’agence de coopération technique belge ENABEL, dans le cadre d’un consortium. Chacune des agences a la charge de la réalisation de deux composantes et s’appuient pour ce faire sur des ressources humaines et matérielles mutualisées et partagées au sein d’un bureau pays à Kinshasa et d’une antenne en région (EST).

Dans cette articulation, Expertise France à la charge de la mise en œuvre des composantes 1 et 4 et ENABEL des composantes 2 et 3. La mise en œuvre de chaque composante est assurée sur le terrain par un.e responsable de composante.  Le/la chef.fe de projet terrain est également responsable de la composante 1, et assure, en qualité de chef.fe de projet, la supervision globale de l’ensemble des activités du projet, y compris des composantes 2 et 3.

Description de la composante 4 :

Les régions de l’Est, et plus particulièrement les provinces du Nord-Kivu et Ituri, sont en proie à une recrudescence, ces dernières années, des violences commises par les  groupes armés criminels. Si les populations civiles en sont les premières victimes, les FARDC comptent également un grand nombre de pertes. Cette situation a mené le gouvernement congolais à décréter l’état de siège dans ces régions, confiant l’autorité administrative aux armées congolaises et à la police.

Les moyens  des FARDC pour faire face à cette menace grandissante nécessitent un accompagnement sur plusieurs volets. Le projet Unis pour la Paix et la Sécurité entend travailler au  niveau central mais également au niveau local pour accompagner le renforcement des FARDC à mener à bien leurs missions. Compte tenu de la situation à l’Est, les provinces du Nord-Kivu et Ituri recevront donc un appui coordonné qui visera à mener la décentralisation des précédentes composantes dans ces provinces, avec un soutien supplémentaire en infrastructure de santé et casernement. Un renforcement au corps de santé militaire pour améliorer la prise en charge des blessés militaires comme civils est également nécessaire. Enfin, le projet appuiera les FARDC à mener certaines mesures de protection au bénéfice des populations civiles, telles que la réhabilitation de l’hôpital militaire de Goma, la sécurisation d’un hangar à munitions, l’appui à la construction d’une base opérationnelle avancée, ou encore le renforcement spécifique du Génie militaire et du corps logistique.

Responsabilités :

Sous la supervision du/de la Chef.fe de projet, le/la Responsable de composante est chargé.e de la planification, du pilotage, du suivi des activités de sa composante et de la mesure des résultats à partir d’indicateurs appropriés. Il/elle gère la production des livrables et produits, la progression générale et l’utilisation des ressources dédiées, en concertation le/la Chef.fe de projet et le siège d’Expertise France.

En relation avec le/la Chef.fe de projet, le siège d’Expertise France et la Cellule d’Appui Mutualisée (CAM), la personne s’assure du respect des procédures de gestion administrative et financière, de passation de marchés et de traitement logistique des activités du projet.

Il/elle prépare avec les équipes du projet les rapports techniques et périodiques ainsi que le reporting mensuel narratif relatif à sa composante.

Il/elle assure le dialogue avec les autorités nationales et les partenaires impliqués dans la mise en œuvre de sa composante.

Tâches :

De manière plus détaillée mais non exhaustive, il sera attendu du/de la Responsable de composante de :

  • Planifier, préparer et mettre en œuvre les activités relatives à sa composante avec le concours des équipes du projet, des experts court-terme et prestataires mobilisés pour certaines activités spécifiques ;
  • Superviser la progression de la mise en œuvre de sa composante, veiller à l’utilisation la plus efficiente et la plus pertinente qui soit des ressources mises à disposition et engager des actions correctives si nécessaire, en respectant les modalités établies par Expertise France ;
  • Assurer un rapportage régulier au/à la Chef.fe de projet portant tant sur les activités de sa composante, l’évolution par rapport aux indicateurs définis dans le cadre logique ainsi que sur l’évolution globale de la situation dans les zones d’interventions ;
  • Elaborer les rapports spécifiques et techniques relatifs à l’avancement de sa composante et contribuer à l’élaboration des rapports intermédiaires/périodiques et finaux selon les directives du/de la chef.fe de projet et du siège d’Expertise France ;
  • Identifier les risques et incidences associés à la mise en œuvre des activités de sa composante, et proposer des mesures correctives et mettre en œuvre les plans d’adaptation le cas échéant.

Profil souhaité

Compétences :

  • Excellente maîtrise des méthodes de planification stratégique et du cycle de projet ;
  • Excellente maîtrise de la gestion de projets (suivi technique, administratif et financier) ;
  • Connaissances approfondies des procédures de passation de marchés publics français en particulier dans le cadre de marchés de travaux et d’achat d’équipements fortement souhaitée ;
  • Capacité à superviser la mise en œuvre d’un projet et en assurer le suivi-évaluation en lien étroit avec la contrepartie nationale, le bailleur et le siège ;
  • Connaissance des procédures européennes et des bailleurs internationaux en matière de gestion déléguée de projets ;
  • Connaissance approfondie  des enjeux liés aux stratégies d’intervention en matière de réforme du secteur de la sécurité (RSS) et aux actions civilo-militaires ;
  • Bonne connaissance des problématiques sécuritaires présentes en Afrique Subsaharienne souhaitée et en particulier en République Démocratique du Congo;
  • Capacité à construire des relations de confiance avec les partenaires nationaux et les acteurs extérieurs et à démontrer continuellement un esprit d’ouverture ;
  • Savoir-faire avéré dans la concertation multi-acteurs et le dialogue institutionnel ;
  • Très bonne capacité de communication écrite et orale, en français et anglais, y compris capacité à préparer des rapports de qualité ;
  • Attitude constructive, énergique et positive dans le travail ;
  • Habileté à travailler sous pression dans un environnement souvent difficile.

 

Diplômes et expériences :

  • Master ou équivalent en gestion de projets de coopération internationale, sciences politiques, études de sécurité et défense, droit ou équivalent.
  • Au moins 7 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la conduite de projets internationaux et/ou de la sécurité et de la gouvernance du secteur de la sécurité ;
  • Au moins une expérience pertinente à un poste d’expert technique international ;
  • Expérience professionnelle à l’étranger, notamment dans des contextes de fragilité ;
  • Expérience éprouvée dans un pays d’Afrique Centrale. Une expérience en République Démocratique du Congo  sera considérée comme un atout ;
  • Expérience éprouvée dans la conduite d’un processus de Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) ;
  • Expérience dans la supervision d’infrastructures militaires sera considérée comme un atout ;
  • Expérience de travail avec des services de génie militaire dans un contexte de fragilité sera considérée comme un atout.

Informations complémentaires

Candidature :

Les candidatures doivent être envoyées via la plateforme de recrutement GEX d’Expertise France et doivent impérativement comporter un CV et une Lettre de motivation en français précisant la référence du poste. Les dossiers incomplets ne seront pas évalués.

Passée votre candidature et sans réponse de notre part dans un délai de 05 semaines, veuillez considérer que votre candidature n’a pas été retenue.

Les candidat(e)s intéressé(e)s par cette opportunité sont invité(e)s à soumettre leur dossier dans les meilleurs délais, Expertise France se réservant la possibilité de procéder à la présélection avant cette date.

NB : L’inscription au vivier d’Expertise France ne vaut pas recrutement et nécessite de mener une procédure de candidature pour un poste précis.

 

Sélection :

Le processus de sélection se fera selon le séquençage suivant :

  • Etude des candidatures reçues et liste restreinte élargie (« Tri ABC ») établie par Expertise France ;
  • Evaluation et choix des candidats retenus pour un test écrit (« Tri A et B+), qui pourra être effectué à distance et durera une ou deux heures ;
  • Premier entretien avec deux chargées de projet d’Expertise France ;
  • Evaluation et choix des candidats retenus pour un deuxième entretien avec le département des ressources humaines ;
  • Evaluation et choix des candidats retenus pour un troisième entretien avec le Responsable du pôle RFDS et le Directeur du département P2S ;
  • Validation définitive du choix après prise de références ;
  • Communication au candidat retenu et démarrage de la phase d’intégration-formation.

NB: les frais afférents aux éventuels déplacements à Paris dans le cadre des entretiens précisés ci-dessus sont à la charge du/de la candidat/e et ne feront l’objet d’aucun remboursement. Les entretiens pourront être effectués à distance, à la discrétion d’Expertise France.

La phase d’intégration-formation de la personne retenue suivra les étapes suivantes :

  • (au cours de deux premières semaines au siège à Paris) Accueil au siège d’Expertise France, formalités administratives et préparation au départ (formation sur l’environnement du projet (contexte, acteurs, etc.), procédures d’Expertise France, configuration et gouvernance de projet, mission, sûreté et sécurité, gestion des achats, etc.) ;
  • (au cours de deux semaines sur le terrain à Kinshasa) Installation du/de la collaborateur.rice incluant notamment l’introduction auprès des interlocuteurs institutionnels (UE, Ambassade de France, etc.) et des partenaires de projet; installation pratique (logement, etc.).

Date limite de candidature : 09/12/2022 23:59

Informations complémentaires

Partager cette offre d'emploi

Emploi recherché