Intégrer un Groupe Whatsapp Telegram

Bunia: Chef de Projet – Protection – RDC 199 vues

INTERSOS est une Organisation Humanitaire Non Gouvernementale, à but non lucratif, qui a l’objectif d’assister les victimes de désastres naturels et de conflits armés. INTERSOS base son action sur les valeurs de la solidarité, de la justice, de la dignité humaine, de l’égalité des droits et des opportunités pour tous les peuples, du respect des diversités, de la cohabitation, de l’attention aux groupes sociales les plus vulnérables.

Termes de référence

Intitulé du poste : Chef de Projet – Protection

Code : SR-38-2847

Pays : RDC

Lieu d’affectation : Bunia

Date de prise de fonction : 11/12/2022

Durée du contrat : 2 mois, renouvelables

Sous la supervision de : Coordinateur de programme

Supervision directe de : Project staff

Personnes à charge : Non-family duty station

Contexte général du projet

Le contexte de protection des civils dans la Province de l’Ituri est perturbé depuis plus d’une décennie par les violations des droits humains dont les éléments des groupes armés sont les principaux auteurs pour des raisons identitaires, économiques, tensions communautaires et litige autour de l’accès aux ressources naturelles notamment la terre érable. Parmi ces groupes armés, on compte les miliciens de la Force de Résistance Patriotique de l’Ituri (FRPI), les éléments du groupe armé de la Force Patriotique et Intégrationniste du Congo (FPIC/Chini ya Kilima) et ceux du groupe appelé communément « ZAÏRE » actifs dans la partie sud du territoire d’Irumu, les groupuscules Maï Maï dans la partie- ouest du territoire de Mambasa et les factions de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) actives dans le territoire de Djugu et une partie des territoires de Mahagi et d’Irumu.

Les présumés éléments de l’Allied Democratic Forces (ADF) sont actifs dans la partie sud des territoires de Mambasa et d’Irumu. Les exactions dont ces groupes sont auteurs affectent négativement la protection des civils, mais aussi occasionnent des déplacements de populations vers des localités temporairement plus sûres, ou les tensions autour des ressources naturelles se font ressentir. Malgré les multiples opérations militaires menées par les FARDC dans le cadre de l’État de siège décrété par le président de la République depuis Mai 2022 et l’appui des casques bleus de la MONUSCO pour réduire la capacité de nuisance de ces groupes armés, les multiples tentatives des pourparlers dirigées par les autorités et la communauté, les groupes armés bien que signataires des accords de paix avec les délégués envoyés par la présidence de la république continuent à prendre pour cibles les populations civiles notamment les retournées qui subissent des cas de meurtres, d’enlèvements et d’exécutions sommaires des femmes et des enfants lors de leurs incursions, attaques et embuscades.

Plusieurs tensions ont été perceptibles dans les territoires de Djugu, Mahagi, Irumu et maintenant Mambasa avec la probabilité qu’elles se transforment en conflits inter communautaires dans ces provinces. Ces tensions, si elles ne sont pas résolues, risquent de briser la cohésion sociale et de provoquer des mouvements de populations. Cette situation risque aussi de limiter le retour des personnes, y compris des réfugiés. Ceci exige un suivi rapproché de la situation de protection des civils, l’analyse de la situation de protection, la multiplication des activités de la cohabitation pacifique et le développement des capacités des autorités /leaders communautaires sur les sujets liés aux droits humains.

Dans le territoire d’Aru la situation sécuritaire reste marquée par les incursions menées par les South Sudan People’s Defence Forces (SSPDF), une des factions du Sudan People’s Liberation Army (SPLA) sur le sol congolais suite à l’instabilité politique dans le Soudan du Sud. Ces incursions sont accompagnées de violations des droits humains, mettant en danger l’environnement protecteur des civils dans la zone. La même situation se produit à Faradje dans le Haut Uélé, où la présence de ces SSPDF constitue une menace pour la population. Étant donné que le processus de paix reste fragile au Soudan du Sud, de peur pour leur sécurité certains soudanais cherchent refuge en RDC, notamment dans le territoire d’Aru et site de Biringi. Selon le HCR, le nombre des réfugiés est de 24.978 ménages dans le camp de Meri, 1.407 dans le camp de Bele et 7.808 dans le camp de Biringi. Dans un tel contexte, le suivi rapproché de la population dans le cadre du monitoring de protection et le monitoring des frontières reste indispensable pour renforcer la protection contre les conséquences des conflits armés, renforcer la protection des enfants et réduire les risques de violence sexuelle, renforcer et intensifier la mobilisation communautaire et promouvoir la coexistence pacifique avec les communautés locales, PDIs, retournés et réfugiés.

Objectif général de la position

Le poste vise à assurer la gestion appropriée et la mise en œuvre de toutes les activités de projet selon le plan de travail convenu avec le bailleur et établi en collaboration avec la mission.​

Principales responsabilités et tâches

En qualité de Chef de Projet :

• Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités du projet, en collaboration avec la Coordination de la mission et l’ensemble de son équipe ;

• Garantir la gestion opérationnelle, financière et programmatique en collaboration avec les membres de l’équipe ;

• Assurer la coordination avec les partenaires et autres parties prenantes (acteurs humanitaires, autorités administratives, groupes de travail, clusters, etc) ;

• Assurer la coordination du projet en collaboration avec les membres de l’équipe à travers le suivi des activités ;

• Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaire ;

• Assurer le suivi et l’évaluation des activités à travers l’actualisation des outils de suivi en lien avec la Coordination de la mission ;

• Participation aux réunions du cluster protection et aux groupes de travail associés comme le GT Monitoring, GTPE,etc

Reporting :

• Rapport d’activités périodiques au bailleur

• Rapport d’activité mensuel à soumettre à la mission

• Mise à jour mensuelle de l’outil d’évaluation du projet PAT à soumettre à l’a la mission

Développement / stratégie de projet :

• Identifier de nouvelles opportunités pour développer le projet donné et / ou ouvrir de nouvelles activités en relation étroite avec le Coordination de la Mission

• Être disponible pour mener des missions exploratoires pour le développement de projets et / ou de nouvelles opportunités de projets

Gestion des ressources humaines :

• Recruter et sélectionner le personnel nécessaire du projet

• Gérer les ressources humaines dans le cadre du projet et effectuer des évaluations du rendement.

• Coordonner le personnel du projet et promouvoir le positionnement, l’éducation et la formation ;

• Superviser, motiver et évaluer le personnel et promouvoir sa cohésion.

Profil requis

Education

Diplôme universitaire supérieur en droit, science politique, sciences sociales, psychologie, sciences humaines ou autre domaine pertinent.​

Expérience Professionnelle

• Minimum 5 ans d’expérience avec au moins 2 ans à un poste de responsabilité dans le cadre de la protection (Monitoring de protection, protection des enfants, violences basées sur le genre) et dans la gestion de projets dans le secteur humanitaire ;

• Excellente compétence professionnelle avec une grande capacité rédactionnelle ;

• Bonne capacité managériale, budgétaire et logistique ;

• Très bonne connaissance des procédures des bailleurs, notamment UNHCR ;

• Rigoureux et organisé dans la gestion du service, respect des délais ;

• Qualités relationnelles pour les interactions externes et internes ;

• Autonomie et adaptabilité requises ;

• Disponibilité à travailler sous pression.

Exigences professionnelles

• Capacité de supervision;

• Capacité de prendre des décisions ;

• Capacité d’organisation

Langues

  • Bonne maîtrise du français (parlé et écrit)
  • connaissance de l’anglais serait un atout ;

Exigences personnelles

• Respect de la culture du pays ;

• Diversité et Inclusion ;

• Intégrité ;

• Flexibilité

How to apply

Les candidats intéressés sont invités à postuler en suivant le lien ci-dessous: https://www.intersos.org/posizioni-aperte/missioni/#intersosorg-vacancies/vacancy-details/6347d7425da95e0023647fa0

Veuillez noter que notre processus de candidature est composé de 3 étapes très rapidess’inscrire (incluant votre nom, mail, mot de passe, nationalité et adresse Skype), se connecter et postuler en joignant CV et lettre de motivation en version PDF. Avec cette plateforme les candidats pourront suivre l’historique de leurs candidatures avec INTERSOS.

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d’au moins trois références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seuls les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Informations complémentaires

Postuler à cette offre
Partager cette offre d'emploi

Emploi recherché

Lieux